L’impact du chemin BGP pour votre performance numérique

par | Avr 6, 2021 | Non classifié(e)

Boris Rogier

Boris Rogier

Co-founder

How BGP / AS paths impact user experience

Quel est l’impact de BGP sur vos performances numériques ?

C’est simple à comprendre :

  • La performance du réseau, l’expérience numérique, la performance de l’utilisateur, l’efficacité commerciale et la performance de l’entreprise sont intimement liées. 
  • Le chemin d’accès au réseau emprunté par vos utilisateurs (déterminé par votre politique BGP) détermine les performances du réseau vers votre plateforme numérique et, par conséquent, leur expérience et les performances globales de votre entreprise numérique (si vous avez des doutes à ce sujet lisez cet article).

En somme BGP influence directement vos performances numériques ! 

Ce chemin réseau est dicté par :

  • la façon avec laquelle vous gérez votre infrastructure cloud,
  • vos enregistrements DNS
  • et les politiques BGP des opérateurs de réseau utilisés par vos utilisateurs pour accéder à votre propre AS (Autonomous System).

Si vous n’êtes pas familier de BGP, je vous recommande de jeter un coup d’œil à cet article et si vous vous demandez comment fonctionne le routage BGP celui-ci vous aidera également.

Cet article couvre : 

  • Comment DNS et BGP conditionnent le chemin réseau de vos utilisateurs à vos applications, 
  • Comment cela affecte l’accessibilité de vos applications depuis l’internet, 
  • Ce que vous pouvez faire pour l’optimiser,
  • Une présentation d’une étude de cas concrète sur un commerce de détail à grande échelle.

[/vc_column_text][vc_column_text]

Les performances du réseau et la route d’AS

Tout d’abord, votre politique BGP déterminera la route empruntée depuis votre AS (Autonomous System) vers d’autres AS. D’autre part, la route empruntée par les utilisateurs pour atteindre votre plateforme numérique et votre AS sera déterminée par la politique BGP de leurs propres opérateurs.

Cela fonctionne à peu près comme une chaîne : vos pairs et vos fournisseurs de transit annonceront les préfixes IP de votre AS à leurs propres pairs et fournisseurs de transit ; ces derniers annonceront eux-mêmes vos préfixes à un autre ensemble de pairs et de fournisseurs de transit. 

Ensuite, tous les opérateurs prendront des décisions de routage basées sur les routes annoncées vers vos préfixes. Si plusieurs chemins d’AS existent, ils arbitreront entre les différents chemins sur la base de critères tels que leur coût de transit IP et la longueur de la route vers votre AS.

En fin de compte, la route d’AS (également appelé chemin BGP) déterminera la latence du réseau et aura donc un impact important sur vos performances numériques.[/vc_column_text][vc_single_image media= »2549″ media_lightbox= »yes » media_width_percent= »100″][vc_column_text]Routes d’AS multiples de l’utilisateur au serveur : nous pouvons voir 2 routes d’AS de l’utilisateur au serveur : 1. AS1 > AS2 > AS4 > AS5 > Votre AS et 2. AS1 > AS3 > AS5 > Votre AS.[/vc_column_text][vc_column_text]

Chemin d’accès réseau et DNS 

Chaque utilisateur utilisera le DNS pour traduire le nom de l’hôte en une adresse IP. Des résolutions DNS différentes peuvent se traduire par des adresses IP différentes qui appartiennent à des AS, des emplacements et des chemins de réseau différents. 

Ainsi, vous pouvez utiliser le DNS pour rediriger les utilisateurs de différentes régions vers différents serveurs / CDN, etc… afin d’optimiser les performances et les coûts. Vous pouvez l’automatiser ou le configurer manuellement, ainsi que le gérer vous-même ou le déléguer à vos fournisseurs de services cloud. [/vc_column_text][vc_single_image media= »2551″ media_lightbox= »yes » media_width_percent= »100″][vc_column_text]Variation de la route d’AS avec des résolutions DNS multiples : ici, nous pouvons voir que si l’enregistrement DNS pointe vers une autre adresse IP située en dehors de votre AS, la route d’AS et les performances du réseau pour vos utilisateurs varieront en conséquence[/vc_column_text][vc_column_text]

Que pouvez-vous faire pour optimiser le chemin du réseau vers vos applications ? 

Comment pouvez-vous optimiser quelque chose qui n’est pas entièrement sous votre contrôle? C’est une question intéressante, n’est-ce pas ?
Il y a des choses que vous pouvez certainement faire pour optimiser le chemin BGP emprunté par vos utilisateurs (et, par conséquent, vos performances numériques) et d’autres qui ne sont pas possibles. 

La première étape consiste à obtenir une visibilité sur les performances du chemin d’accès au réseau à partir de l’emplacement de vos principaux utilisateurs ! 

Vous ne pouvez améliorer que ce que vous mesurez (et comprenez). Vos seules actions et infrastructures n’auront pas d’impact direct sur le chemin emprunté par vos utilisateurs. Par conséquent, vous devez comprendre l’impact de nombreux tiers sur le parcours réseau de vos utilisateurs (les utilisateurs, leur FAI, etc.).  

Voici une courte liste de choses à savoir : 

  • Comment vos utilisateurs résolvent votre FQDN : où sont les résolutions DNS vers lesquelles pointent vos utilisateurs ? 
  • Comment les opérateurs de vos utilisateurs acheminent le trafic vers votre AS : comprenez par quelle route d’AS (série d’opérateurs) vos utilisateurs atteignent votre application, par combien de sauts de routage ils passent et quels sont les niveaux de latence du réseau et de perte de paquets qui en résultent 
  • À propos des routes courtes et longues : comprenez s’il y a une ou plusieurs routes et comment elles se comparent. 
  • Sur les événements ponctuels de qualité de service : comprendre si les routes changent, si elles subissent des dégradations (perte de paquets, congestion, etc.)

[/vc_column_text][vc_column_text]

Quelles actions pouvez-vous entreprendre pour améliorer le chemin réseau ? 

Votre première idée sera de vous tourner vers votre politique BGP : ce n’est peut-être pas la bonne direction. Votre politique BGP détermine principalement la façon avec laquelle vous acheminez le trafic de votre AS vers des destinations extérieures. 

En fait, il y a deux façons principales d’améliorer votre chemin réseau : 

  • La première consiste à gérer les résolutions DNS vers vos ressources de manière efficace (utiliser différentes résolutions DNS en fonction de l’emplacement de l’utilisateur / de l’opérateur). 
  • La seconde consiste à gérer intelligemment qui va annoncer vos préfixes IP. Et vous ne pouvez le faire qu’avec vos pairs directs et vos fournisseurs de transit. La clé ici est de mesurer en permanence lesquels parmi vos pairs directs et vos fournisseurs de transit font partie du chemin d’AS qui conduit à la meilleure performance réseau possible.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]

L’impact de BGP sur la performance numérique en un exemple : un site de vente de commerce de détail de type “drive”

À titre d’exemple, nous suivrons le parcours d’un opérateur national clé vers une plateforme de vente au détail de drive à l’échelle nationale. Cet exemple illustre parfaitement comment le chemin BGP impact la performance numérique de cette entreprise. 

Voici un aperçu géographique de l’accessibilité Internet de leur plateforme : comme vous pouvez le constater, les performances réseau varient dans le temps et selon le pays..[/vc_column_text][vc_single_image media= »2523″ media_lightbox= »yes » media_width_percent= »100″][vc_column_text]Si l’on se concentre sur la France, qui est leur principal marché, on peut constater un changement significatif des temps de réponse réseau et des niveaux de perte de paquets au début de la période d’observation. [/vc_column_text][vc_single_image media= »2524″ media_lightbox= »yes » media_width_percent= »100″][vc_column_text]Si nous examinons les détails du chemin réseau utilisé par les principaux opérateurs, cela confirme le changement important dans la latence du réseau, la perte de paquets et la longueur de la route (nombre de routeurs sur le chemin). Nous constatons également qu’au cours de cette période, 3 résolutions DNS distinctes sont utilisées, conduisant à différentes ressources (et adresses IP) qui sont acheminées par 3 systèmes autonomes (AS) différents : [/vc_column_text][vc_single_image media= »2525″ media_lightbox= »yes » media_width_percent= »100″][vc_column_text]Si nous concentrons notre observation sur la période initiale, nous pouvons facilement identifier la résolution DNS et la route d’AS de l’époque (qui sera très probablement notre route préférée dorénavant) :[/vc_column_text][vc_single_image media= »2526″ media_lightbox= »yes » media_width_percent= »100″][vc_column_text]Bien sûr, nous pouvons également vérifier les deux autres routes qui ont été utilisées après cette période :[/vc_column_text][vc_single_image media= »2527″ media_lightbox= »yes » media_width_percent= »100″][vc_single_image media= »2528″ media_lightbox= »yes » media_width_percent= »100″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_column_text]C’est un assez bon début pour prendre des décisions éclairées et améliorer rapidement l’accessibilité au réseau de vos applications et de votre plate-forme.
Il est important de noter qu’avec Kadiska, il faut moins d’une minute pour le mettre en route. 

Souhaitez-vous en savoir plus à ce sujet ?  

 

Share this post

Newsletter

All our latest network monitoring and user experience stories and insights straight to your inbox.